Le matériel

Il vous faut un récipient de fermentation d'une bonne contenance. Le plus facile à trouver et le moins cher, c'est une poubelle ménagère. Les grosses poubelles noires de 100 litres se trouvent partout pour la modique somme de 8,00 €. Les deux établissements pour brasseurs amateurs (cités page précédente) proposent des récipients spécifiques à la fermentation de la bière, qui font à merveille l'affaire, mais coûtent 30,00 €. J'ai trouvé dans un magasin de bricolage un fût en polyéthylène alimentaire de 50 litres avec couvercle, joint et collier de fermeture, idéal (mais sans mettre le joint car la pression pourrait monter), pour environ 15,00 €. En Corée, on utilise de grandes jarres de terre cuite, appelées Hangari. Bref, un grand seau propre et avec un couvercle, ce que vous trouverez.

Je vous conseille de commander à Etavobra ou aux Brasseries du Caroux, en même temps que le malt de blé en grains, un sachet de 100 grammes de désinfectant Chempro SDP, pour nettoyer votre matériel, il est au moins aussi efficace que l'eau de Javel sans en avoir l'odeur tenace, pour moins de 3,00 €.

Comme décrit dans la page suivante, pour le concassage du malt de blé il vous faudrait un concasseur, ou bien un moulin à café. Le concasseur à malt s'achète lui aussi chez les fournisseurs de brasserie, mais c'est un investissement ! En revanche, vous n'aurez aucune peine à trouver dans une brocante ou sur un marché aux puces, un moulin à café manuel ou électrique pour quelques €uros. Pour ceux qui n'ont ni l'un ni l'autre, un robot ménager ou un marteau pourront suffire dans un premier temps.

Enfin, pour cuire le riz vous pourrez utiliser n'importe quelle casserole, mais deux équipements spécifiques sont susceptibles de grandement vous faciliter la tâche. En premier lieu, l'autocuiseur à riz, fantastique machine qui ressemble de loin à une friteuse, mais dont la compétence exclusive est la cuisson et la tenue en température du riz. Vous en trouverez dans les bonnes boutiques exotiques. Il en existe des modèles de 25.00 € à 600,00 € suivant la capacité et la qualité de construction (le plus gros, seul un restaurant doit pouvoir l'amortir…).
Moins exotique et plus souvent présent dans nos cuisines, l'autocuiseur type Cocotte-Minute Seb ® est très pratique.

Vous aurez besoin d'un truc quelconque pour remuer votre riz en fermentation, comme une bonne louche, voire quelque chose de plus long encore, selon le volume que vous aurez mis en œuvre. Et puis une petite étamine (passoire à thé) pour récupérer le liquide recherché dans le moût. Il en existe en métal ou en nylon, prenez-en une qui fasse environ cinq à huit centimètres de diamètre : 1,52 € dans n'importe quel bazar.

Il faudra aussi prévoir de quoi servir le Dong-Dong Ju dans les formes, mais on verra après.

Préparation